L'ASSG TOMBE SUR UN OS

7 octobre 2018 - 01:30

Malgré le soutien d'Hervé Pommier, directeur de la société ARCANCIEL BRODERIE  venu donner le coup d'envoi, l'ASSG a trébuché pour son premier match à domicile de la saison contre l'expérimentée équipe de LANGEAIS 2 à 1.

Comme la semaine dernière, l'ASSG débute tambour battant et presse très haut. 

Surpris par l'engagement de son hôte, LANGEAIS balbutie sa relance de derrière et sur un ballon contré par le pressing germinois , Teddy se montre plus prompt que le gardien pour le lober  d'une tête pleine de malice.

Ensuite, les banlieusards tourangeaux obtiennent deux corners coup sur coup. Le premier,  bien tiré,  est devié d'une parade horizontale de Nathan en corner après un cafouillage devant notre but. Le second est déposé sur la tête puissante du n°10 qui égalise. 

Théo et Jean-Louis multiplient bien les débordement et les centres mais les verts manquent de présence devant le but.

Les visiteurs gênent aussi la relance de nos defenseurs. Une interception du ballon dans le milieu  de terrain leur permet de toucher rapidement leur n°9 qui a tout le temps nécessaire pour tromper Nathan d'une frappe fusante le long du poteau.

L'ASSG réagit et après un beau mouvement collectif , le jeu bascule d'un côté â l'autre et le décalage permet à  Jean-Louis de se retrouver seul. Il s'applique alors dans son centre en retrait mais Souwareba, pourtant bien placé, voit sa frappe se dérober du cadre.

En seconde mi-temps,  les verts vont se montrer pressant mais hélas, trop brouillons techniquement.  Monopolisant le ballon en milieu de terrain, ils manqueront de précision dans la dernière passe dans la fameuse zone dite "de vérité.

Malgré tout, Theo et Fabien ont bien eu la flagrante opportunité de trouver le chemin du but,  tout comme nos adversaires sur quelques contres dont l'un est sauvé in extremis sur la ligne par un retour désespéré d'Etienne.

Mais le score acquis à la mi-temps n'évoluera pas. La défense de LANGEAIS se montrera très autoritaire jusqu'au bout et assez vicieuse pour faire déjouer nos jeunes joueurs.

MORALITÉ DE CE MATCH: la maturité a eu raison de la fougue.

 

 

Commentaires

Aucun événement