R3 : L'ASSG EVITE LE CAMOUFLET DE PARNAC

23 septembre 2018 - 22:41

Sur un terrain victime de la sécheresse estivale et menée jusqu'à la 70', l'ASSG a.du attendre les 20 dernières minutes pour asseoir sa supériorité 3 à 1,

Le terrain sur lequel s'est deroulé ce match, n'offrait peu de garantie technique aux 22 acteurs.Pelouse grillée, très dur, les trajectoires des ballons devenaient incertaines et les rebonds calamiteux pour un jeu au sol.

Et c'est PARNAC qui s'en sort le mieux en début de rencontre, profitant aussi de l'appui du vent,alors que les verts sont méconnaissables. En retard sur les duels, ils se font bouger par des adversaires plus expérimentés à ce type de terrain.

À la 8', une première alerte du numéro 9 local, après une jolie passe du numéro 10  dans le bon tempo, est sauvée in extremis par Nathan.

Quelques minutes plus tard, une action similaire profite au puissant attaquant de PARNAC, qui, cette fois-ci, trouve le chemin du but.

Les verts montrent de l'envie mais ils n'y arrivent pas. Battus souvent dans les duels et les seconds ballons, ils sont gênés par les longs ballons et les caprices du vent..

Heureusement, plus le match avance et plus les débats s'équilibrent.

Une incursion de Théo est stoppée licitement pour l'arbitre alors qu'il s'ouvrait le but.

Et juste avant la mi-temps,  Souwareba décale Jean-Louis dont la frappe enroulée heurte le poteau.

En deuxième mi-temps, les germinois  ont l'avantage du vent favorable. Pendant 45 minutes, on assiste à une attaque-défense. 

Les germinois occupent le camp adverse mais ne se créent pas d'occasions dangereuses pour autant.

Toutefois, on sent bien que notre adversaire ne tient qu'à un fil et que le plus dur sera de marquer le premier but.

Guillaume s'incruste balle au pied dans la surface et est freiné par un défenseur. L'arbitre signale le point de pénalty à la surprise générale. Théo ne se fait pas prier et remet les deux équipes à égalité à la 70'.

PARNAC, en souffrance, ne se relèvera pas de ce coup du sort. Et les germinois accentuent encore leur pression. Ils seront récompensés par le but d'Ilies plus prompt que le gardien et le défenseur central sur un ballon gratté par Walid.

Asphyxiés, les Parnacois  boiront la calice jusqu'à la lie  lorsque Théo envoie Ayoub s'en aller tromper le gardien dans les arrêts de jeu.

 

 

 

 

Commentaires

Aucun événement