interview eric lestrade saison 2011/212

Eric LESTRADE

Articles > Interviews

1B2F : Bonjour Eric et merci d'accueillir 1berry2foot à Saint Germain du Puy.

1B2F : Bonjour Eric et merci d'accueillir 1berry2foot à Saint Germain du Puy.

EL : Bonjour à toi et encore merci de ta sollicitation à mon encontre et celle du club de St Germain du Puy. Il a été très facile de répondre favorablement à ta demande pour moi et pour notre club. Je trouve très bénéfique le travail que vous effectuez pour mettre en valeur notre football Berrichon.

1B2F : Comme toutes les personnes sollicitées, on va commencer par une présentation extra sportive.

EL : Je suis né le 11 janvier 1969, à Castelsarrasin. Je suis marié et j'ai deux enfants. Je travaille au Conseil Général du Cher dans la maintenance au service des bâtiments.

1B2F : Passons au morceau plus conséquent qui est ton parcours sportif

EL : J'ai débuté le foot à 8ans au CA Castelsarrasin dans la catégorie poussins. Enchainant en pupilles et la première année de minimes. Durant ces premières années, j'ai eu la chance d'avoir des entraineurs vraiment bons qui ont eu le potentiel de me faire progresser. A la fin des ces cinq premières années chez moi, je suis détecté par le FC Montauban, le club phare de mon département d'origine. Mes parents émettent un avis favorable pour que je puisse évoluer au niveau régional. Pendant cette année, je suis sélectionné en équipe départementale, régionale et je fais aussi la coupe nationale minime. Auxerre, Nantes, Lens, Monaco et Sochaux commencent à s'intéresser sur moi. Avec les conseils de Jean FAUVERGUE qui connaissait bien mon entraineur et toujours avec la décision parentale, je pars à l'âge de 13 ½ à Sochaux. A mon arrivée, je joue avec les cadets régionaux, je suis ensuite en junior et après quatre années, pendant mon probatoire, j'intègre l'entrainement avec le groupe Pro. Je voulais aussi préciser que pendant ces années "jeunes" je faisais partie de l'équipe de France, donc de minimes à junior. J'ai joué avec Didier DESCHAMPS, Marcel DESAILLY, David ZITELLI, Michel PAVON….. Nous avons joué de nombreux matchs à l'étranger, dont le championnat d'Europe en Hongrie. Ça restera une très belle expérience garnie de merveilleux souvenirs. Après avoir joué avec l'équipe B et l'équipe première de Sochaux, le club me prêtera deux années consécutives, la première à Louhans Cuiseaux et la seconde à Montceau les Mines. Après ces deux années de prêt je signe à Bourges qui évoluait en D2 (ligue 2). Je reste trois années à Bourges avant que Le Havre, club de D1, me propose un contrat, qui sera signé bien sur. Après une année au plus haut niveau, je pars à Sedan pour deux ans (D2 et D3), puis au FC Vannes (D2) pour une année. Je reviens au FC Bourges pour une année (D3), mais à nouveau le départ pour le Paris FC pendant deux ans (D3). La finalité de ma carrière se fera à Bourges pour mon dernier retour en 1999 pour quatre années (D4, D3, D4 et D4).

1B2F : Durant toute ta carrière, tu auras surement croisé des joueurs de renom ?

EL : Comme je te disais, DESCHAMPS, DESAILLY, PIVETEAU, VOKRI, COURTET, DHORASOO, RIO et j'en oublie bien sur. Et des coachs comme : Guy DAVID, Bruno METSU, Alain MICHEL, Jean GOMEZ, Pavle VOSTANIC par exemple, des personnes qui seront difficiles à oublier.

1B2F : Quel club t'aura apporté la plus belle structure sportive et humaine ?

EL : Sportivement, sans aucun doute c'est le HAC (Le Havre) avec Guy DAVID à la baguette, pour ce qui est du côté humain, Sedan à un environnement qui vit le foot pleinement. Et Bourges pour tous ces très bons moments avec les causeries d'avant match d'Alain MICHEL, il avait la faculté de nous transcender.

1B2F : Quel aura été ton plus beau trophée ?

EL : Gagner le championnat de France D3 avec Sochaux, et la montée avec le FCB. D'avoir été aussi le meilleur buteur du tournoi de Montaigu avec l'équipe de France en 1984.

1B2F : Dans la foulée, le plus beau souvenir sportif ?

EL : C'est ce match de Coupe de France à Séraucourt avec le FCB, quand nous avons battu les Girondins de Bordeaux, 1 à 0, un but de MEUDIC. Un moment de folie.

1B2F : Petite hypothèse, tu as la possibilité de refaire ta carrière, au même moment bien sur, quelles modifications apporterais-tu sur certaines de tes décisions.

EL : Je serai moins gentil car ça m'a fait beaucoup de tort, on se fait marcher dessus et par conséquence moins respecter. Sinon si ma carrière avait été plus longue, ça aurait été un plus personnel.

1B2F : Penses-tu qu'il est plus facile d'évoluer dans le football (à niveau égal) aujourd'hui plutôt qu'à ton époque ?

EL : Non, je ne crois pas, c'est totalement différent. Le foot a évolué, ça va plus vite. Nous mettions l'accent sur la puissance et la vitesse, alors que maintenant on base le football sur la réflexion, la lecture du jeu et être plus intelligent. Pour moi l'idéal est de jumeler le tout et aussi laisser une place aux créateurs.

1B2F : Es-tu en possession de diplômes ?

EL : Oui, j'ai le BEES1 et la partie pratique du DEF, mais ça fait onze ans, je n'ai pas passé la théorie et je ne suis pas certain que je la passerais un jour.

1B2F : Te sers-tu d'anciens supports prodigués par tes anciens coachs ?

EL : Bien sur avec le vécu, on ne peut que s'en servir. Il faut prendre ce que l'on croit être le meilleur de chacun, aussi bien avec les enfants que les séniors, en additionnant notre propre formation. Il faut toujours se renouveler et changer car personne ne détient la vérité et le savoir faire. Le tout est de savoir écouter et mettre en œuvre ses propres idées.

1B2F : Au fait comment s'est présentée l'opportunité de prendre en main l'équipe de St Germain du Puy ?

EL : J'ai connu Denis RAYMOND quand j'étais à Bourges, il s'occupait des U14 fédéral et ensuite de la DHR. Nous avons vite sympathisé car nous avons la même vision du football. Quand il est revenu à St Germain, nous étions toujours en contact. Une première sollicitation l'année précédente, et c'est cette année que j'ai opté pour venir à st Germain, pour leur challenge et leurs ambitions.

1B2F : Est-ce plus un challenge pour toi ou une continuité normale ?

EL : C'est un challenge, car la continuité pour moi aurait été de finir à Bourges, mais je n'ai pas eu d'opportunité.

1B2F : Toi qui a bourlingué, que penses-tu du club de l'AS St Germain ?

EL : Quand on vient d'un club bien structuré (Bourges 18) on peut arriver avec quelques craintes, mais j'ai été hyper agréablement surpris. Des dirigeants qui aiment ce club et qui se dévouent pour lui, des éducateurs et des bénévoles qui vivent pour le club. Un groupe sénior qui est l'écoute, qui ne veut qu'apprendre et mettre cet ensemble en application, moi qui avait peur de ne pouvoir mettre en place ce que je voulais avec mon expérience, je ne suis que satisfait. Nous faisons beaucoup de travail d'animation, ils sont motivés et impliqués, c'est un groupe très sympa qui vit très bien pour le collectif.

1B2F : Quelles étaient tes ambitions en début de saison ?

EL : Personnellement je n'en avais pas, le club ne m'a pas mis de pression, il n'y avait pas de but bien défini à part quand même envisager la montée en PL sous deux ans. Avec maintenant la connaissance du groupe, nous avons les mêmes ambitions pour faire progresser ce groupe pour qu'il évolue.

1B2F : Quelles sont les attentes du club à plus ou moins long terme ?

EL : Il faut absolument pérenniser le club au niveau régional.

1B2F : Sur le bilan du début de championnat, tu es satisfait des résultats actuels ?

EL : Bien sur que je suis satisfait, nous sommes actuellement deuxièmes, les joueurs montent en progression, leur jeu aussi, tout est très intéressant pour l'avenir.

1B2F : Il est donc facile pour toi d'œuvrer ici ?

EL : Tu sais, tout est bien structuré et à tous les niveaux du club. Denis RAYMOND, Patrick BELOT, Francis LAMY, Marc MAUTRET, Romain SOUCHARD et bien d'autres, avec des personnes comme ça tu ne peux que bien travailler.

1B2F : Quel sentiment as-tu sur les refontes des poules en ligue, en sachant que vous êtes concernés pour une accession en PL ?

EL : Si on monte, c'est tout "bénef", le niveau s'élèvera, c'est sur, il faudra juste qu'on se fidélise à ce niveau.

1B2F : On sent une dynamique qui s'installe dans le football Berrichon, tout doucement, tu es d'accord avec ça ?

EL : Chez les jeunes, on n'est pas au mieux, tout dépend des promotions. Il faut faire évoluer les mentalités et stopper ces guerres de clochers. Les jeunes doivent évoluer à leurs niveaux respectifs, et ceux qui sortent du lot doivent absolument monter en puissance, c'est comme ça que ça progressera. Pour ce qui est des séniors, il faut impérativement un club phare dans le Cher, car dans l'Indre, il existe déjà.

1B2F : Crois-tu que les petits réservoirs du foot, sans être péjoratif bien sur, doivent passer par des fusions pour être plus compétitifs ?

EL : Le but des fusions actuellement est lié au manque d'effectifs, car les jeunes dans une génération "kleenex". Pour ce qui est de la compétitivité...à voir !

1B2F : Si d'aventures, un club plus huppé venait à te demander tes services, tu accepterais le challenge, ou tu préfères mener à bien ce que tu as entamé avec l'AS St Germain ?

EL : Je l'ai dit au président Thierry MERCIER, dès le début. Si il y a une montée, je continue l'aventure, si il n'y a pas de montée, c'est ni oui, ni non ! On verra le moment présent.

1B2F : Quel rapport es-tu en mesure de faire entre le "foot-business" et le "foot-passion" ?

EL : Le business bafoue les valeurs sportives, le fric est plus important que le ballon. Je n'invente rien on le voit à la télévision. Ces valeurs si évidentes qui sont de mouiller le maillot, collective, aimer son club, elles ne sont plus là de nos jours. Le business altère trop le football.

1B2F : Comment as-tu connu 1berry2foot.com ?

EL : Je l'ai découvert, il y a une quinzaine de jours, à Avord, car je suivais mon fils Anthony, qui jouait en déplacement là-bas. Mon fils est allé faire un tour sur le site en attendant la publication des photos du match, et c'est lui qui m'a conseillé d'y aller car ça risquait surement de me plaire. Voilà tout simplement.

1B2F : Ton avis sur cette initiative ?

EL : Super bien ! Toutes les catégories sont parcourues, ça met du baume au cœur à toute la famille du football Berrichon, on se sent vraiment suivi.

1B2F : Un grand merci, Eric, pour ta disponibilité et surtout ta grande réactivité à cette invitation, et je te donne rendez-vous très bientôt sur votre pelouse de St Germain, pour une couverture d'un match.

EL : J'espère avec grand plaisir et qui sait avec une victoire. En tout cas, merci pour le club et pour tout le monde

 

 

Aucun événement

CONCOURS ASSG

Derniers inscrits au concours

RICARD 'EAU
Inscrit depuis le 08/09/17
Staff
florent  violette
florent violette
Inscrit depuis le 03/09/17
Guillaume TRAIN
Inscrit depuis le 03/09/17